L'élimination des biais sexistes

La valeur des tâches accomplies par les femmes peut être négligée lors de la détermination de la rémunération. À titre d'exemple, on a pu accorder une importance à la force physique associée aux catégories d'emplois à prédominance masculine sans en donner à la dextérité digitale rattachée à des catégories d'emplois à prédominance féminine.

Par conséquent, il est important de prendre certaines précautions pour contrôler les biais sexistes dans la démarche d'équité salariale. En vue de contrer la discrimination salariale, on doit accorder une attention particulière au risque le plus courant, soit celui d'omettre des caractéristiques du travail parce qu'elles sont associées au travail féminin, ce qui est à la source de la discrimination salariale.

La discrimination fondée sur le sexe est très subtile et n'est pas le fruit d'une intention délibérée; elle peut toutefois s'être infiltrée dans les façons de faire. Elle résulte en fait d'un ordre établi provenant de pratiques volontaires ou non, neutres en apparence, mais qui ont des effets sur la rémunération accordée à des emplois traditionnellement occupés par des femmes.

Quelques caractéristiques du travail souvent associées à des qualités dites féminines :
  • La motricité fine et rapide (saisie de données sur ordinateur, utilisation du clavier, utilisation d’une machine à coudre, etc.).
  • La capacité à exercer plusieurs tâches en alternance rapide (regarder l’écran, consulter un document, répondre au téléphone et à un client au comptoir).
  • La capacité à travailler dans un environnement psychologique difficile (avec des enfants, des clients hostiles, des personnes ayant une déficience intellectuelle, etc.).

Le fait d’ignorer ou d’oublier des aspects du travail associé aux femmes conduit à une sous-évaluation des salaires versés aux travailleuses.

Pour rendre visible et reconnaître, à sa juste valeur, le travail des femmes, il faut être bien sensibilisé aux préjugés sexistes et aux causes de la discrimination dite systémique fondée sur le sexe.

Pour en savoir plus :

Haut de la page